[Vidéo] Réglages vidéo recommandés pour une image optimale

Si vous avez un téléviseur compatible HDR, et/ou Dolby Vision, nous vous recommandons les réglages suivants:

Allez dans Accueil > Réglages > Vidéo > et choisissez les options suivantes : 

Mode de sortie vidéo maximum : Auto
Auto Framerate : Tout (24/50/60)
Auto résolution (Source directe) : Activé

Puis, allez dans Accueil > Réglages > Vidéo > Réglages HDR et Dolby Vision > Mode de traitement HDR et choisissez l'option Traitement Dolby VS10 pour les vidéos HDR et DV.

Attention! 
Si votre TV ou votre projecteur n'est pas compatible HDR, choisissez l'option Traitement Dolby VS10 pour les vidéos SDR, HDR et DV. Ce réglage fonctionne extrêmement bien sur les TV ou vidéoprojecteurs non compatibles HDR. En revanche, si votre TV est compatible HDR, les vidéos SDR seront converties en HDR avec un résultat certes flatteur (couleurs saturées et plus de contraste) mais peut donner des résultats parfois très aléatoires. Nous vous invitons donc vivement à faire des essais sur plusieurs films si vous décidez de choisir cette option.



Laissez les autres paramètres des Réglages HDR et Dolby Vision par défaut à savoir:

Mode de sortie Dolby Vision : Auto

Dolby Vision 4Kp50/60 : Activé

HDR10+ : Auto



Dans les Réglages > Vidéo > Paramètres avancés, nous vous recommandons les options suivantes :

Profondeur couleur HDMI maximale : 10-bit
Profondeur couleur HDMI préférée : Selon le contenu

Laissez toutes les autres options par défaut. Cela fonctionnera aussi bien avec ou sans traitement externe (scaler de type Lumagen Radiance ou MadVR Envy).




En savoir plus à propos du DV FEL et pourquoi nous vous recommandons de limiter la sortie à 10 bits:

Comme indiqué sur nos fiches produits, les lecteurs Zappiti Neo, Reference et Signature sont compatibles avec les fichiers Dolby Vision Dual Layer et Dual Track Dolby Vision, y compris P7 MEL et P7 FEL dans tous les formats de fichiers courants, à savoir dossier Blu-ray (BDMV), Blu-ray ISO, M2TS, MKV, MP4 ; et cela pour les variantes "dual-track / dual-layer" (double piste / double couche) et single-track / dual-layer (simple piste / double couche). Lors de la lecture de fichiers Dolby Vision double couche ou double piste, le lecteur Zappiti décode et utilise les informations des deux couches/pistes.

À partir de la deuxième couche/piste (lors de la lecture de disques Blu-ray FEL et MEL), le Zappiti utilise les informations Dolby Vision les plus importantes, à savoir les métadonnées dynamiques Dolby Vision, qui garantissent que vous obtenez réellement une image Dolby Vision avec une vraie qualité Dolby Vision sur votre téléviseur ou votre vidéoprojecteur. Les métadonnées dynamiques Dolby Vision sont l'élément clé de la technologie Dolby Vision. C'est ce qui rend la vidéo Dolby Vision différente d'une vidéo HDR classique. Les métadonnées dynamiques Dolby Vision déterminent la manière dont le lecteur et le téléviseur effectuent la correspondance des valeurs de tons et ont un impact important sur la qualité de l'image.

Le signal dit "résiduel" (présent uniquement sur les disques Blu-ray FEL, et absent sur les disques Blu-ray MEL) n'est pas important et n'est pas utilisé ; ce signal résiduel n'affecte pas la qualité de l'image lors de la lecture de vrais disques 4K Ultra HD Blu-ray correctement encodés. Le seul but de ce signal résiduel est la possibilité de reconstruction du signal 12 bits à partir du signal 10 bits. La possibilité de reconstruire un signal 12 bits n'est pas importante, car à notre connaissance, il n'existe pas de téléviseur ou vidéoprojecteur grand public capable d'afficher un vrai signal 12 bits. Toutes les dalles OLED qui équipent l'ensemble des téléviseurs OLED du marché grand public ne peuvent afficher que 10 bits maximum (et encore, elles ont des problèmes dans les hautes valeurs de luminances). Les téléviseurs QLED Samsung sont compatibles 12 Bits mais uniquement en ce qui concerne le local dimming, qui ne correspond qu'à une zone de pixels (et non le pixel en lui-même), et cela, uniquement sur la valeur de luminance. Les dalles LCD utilisées ne sont pas compatibles 12 Bits mais 10 Bits uniquement. D'autre part, elles ne sont pas compatibles Dolby Vision. Et même s'il existe d'autres téléviseurs LED sur le marchés grand public sur le marché chez d'autres marques, ils sont soumis aux même problèmes de local dimming et de chrominance limitée à 10 Bits. En ce qui concerne la vidéoprojection, aucun vidéoprojecteur grand public sur le marché n'est compatible Dolby Vision. D'autre part, l'impact de ce signal résiduel n'est visible que lors de la lecture de fichiers de test spécifiques (encodés intentionnellement avec des défauts, par exemple, avec des données invalides/inutiles dans le signal résiduel pour des mires vidéo) ou des scènes spécifiques mal encodées de 4K Ultra HD Blu-ray comme la fameuse scène de l'atterrissage sur Mars du 4K Ultra HD Blu-ray de "Total Recall", connue pour son erreur d'encodage du studio.

En fonction des studios, les disques 4K Ultra HD Blu-ray peuvent être encodés en MEL ou FEL, selon la préférence du studio mais cela n'a pas d'impact réel sur la qualité d'affichage du disque sur votre téléviseur compatible Dolby Vision. Comme il n'y a pour ainsi dire aucun avantage à encoder au format FEL, la plupart des studios préfèrent désormais encoder leurs titres Dolby Vision en format MEL, qui n'inclut pas le signal résiduel. En résumé, il est inutile de se focaliser sur le type d'encodage (MEL ou FEL) car ce n'est pas ce qui détermine la qualité de l'encodage d'un disque. De nombreux autres critères sont à notre sens beaucoup plus importants comme l'étalonnage (comme le brillant travail effectué sur le film "Jocker"), le traitement du grain pellicule, la définition des zones de brillances et la gestion de la luminance, le respect des noirs, la qualité de la restauration dans le cas d'une source argentique, la qualité de l'encodage, etc.  

Pour ces raisons, il est préférable de limiter la sortie vidéo à une profondeur de 10 bits. Cela vous garantira une parfaite restitution et évitera des erreurs d'upsampling. Cela permettra également de limiter le débit vidéo, ce qui est particulièrement intéressant sur les signaux HDMI de grande longueur (plus de 8m) dont le signal peut se dégrader et engendrer des pertes. 



Feedback and Knowledge Base